De nos jours, une des principales préoccupations des entreprises est de motiver leurs employés pour qu’ils soient plus productifs. Alors que la qualité de vie au travail est au cœur de toutes les conversations, nous imaginons rarement que l’aménagement des espaces de travail en fait partie. Mais l’agencement des bureaux joue un rôle majeur sur le bien-être et la productivité des employés au même titre que des horaires aménagés ou un espace de repos. En effet, ce sont à peu près 92 %* des actifs qui ont déclaré que l’aménagement de leur espace de travail avait un impact au niveau de leur concentration, mais aussi sur leur motivation, et leur créativité ! Et c’est en ce sens que les entreprises ont tout intérêt à créer un espace de travail ergonomique pour tous les employés. De mauvaises pratiques peuvent entraîner une baisse de la productivité et, dans des cas extrêmes, des blessures physiques, ce qui est évidemment néfaste pour l’entreprise.

Voici 5 conseils pour aménager de façon ergonomique le poste de travail de ses salariés.

Une bonne posture pour éviter les douleurs

La posture au travail est la priorité numéro une en matière d’ergonomie. Elle doit offrir au collaborateur la possibilité d’être détendu sans demander d’efforts excessifs. Idéalement, une bonne posture de travail est observée quand le collaborateur est assis, les avant-bras, les mains et les poignets posés sur le bureau et parallèles au sol. En ce qui concerne la position de la tête, le haut de l’écran doit être à la hauteur des yeux afin de privilégier le regard vers le bas. Enfin, pour obtenir la meilleure distance entre l’œil et l’écran, un geste simple suffit : il faut pouvoir tendre le bras pour toucher l’écran, soit une distance œil-écran de 50 à 60 centimètres.

Un bon siège fera la différence

Pour adopter la meilleure posture possible, cela passe bien évidemment par un siège ergonomique. C’est en ce sens que le siège de bureau doit posséder quelques caractéristiques essentielles et, bien souvent, il est préférable de choisir un siège de bureau ergonomique pour faciliter le bon positionnement du corps. Le fauteuil doit idéalement être réglable en hauteur permettant d’avoir les genoux à hauteur de l’avant des fesses en ayant les pieds au sol. Pour contrer les douleurs lombaires qui sont un mal bien courant chez les employés de bureau, la chaise doit pouvoir être inclinée à hauteur de 110 degrés, ce qui permettra de pouvoir soutenir le dos.

Une position d’écran adaptée pour une meilleure visibilité

L’ergonomie du poste de travail passe également par la position de l’écran, en effet, les écrans doivent être placés à hauteur des yeux de ceux qui les utilisent. Car, s’ils sont mal réglés, les écrans peuvent provoquer des douleurs au niveau du cou, des yeux, et des épaules. Un bureau ergonomique implique que le collaborateur n’ait pas à adopter une posture gênante pour travailler. Les écrans doivent donc être correctement placés devant l’utilisateur, et leur hauteur doit être ajustée en fonction de la taille de l’utilisateur. Pour que le salarié puisse régler son écran comme bon lui semble, il est possible d’avoir des bras supports ou bien des rehausseurs d’écran.

Si toutefois, les employés sont équipés d’ordinateurs portables, Il est nécessaire d’utiliser une station d’ancrage pour brancher un clavier, une souris et l’écran de l’ordinateur. Cela permet d’adopter une position ergonomique idéale pour le corps.

Une souris ergonomique pour être plus rapide

Bien souvent à l’origine de douleurs dans les mains ou dans les avant-bras, une mauvaise souris peut engendrer des maux que nous n’imaginions pas. Il est alors indispensable de bien choisir sa souris en fonction de ses besoins. Il faut déjà veiller à ce que la forme soit la bonne, les souris verticales ou inclinées permettant une posture neutre du bras et de l’avant-bras en limitant les tensions. Certaines souris sont également élaborées de sorte à ce que le poignet ne touche pas le bureau afin d’éviter le syndrome du canal carpien ou de douleurs au poignet. En conclusion, la taille et la forme de la souris doivent être adaptées à celles de la main : les doigts doivent être souples, détendus, comme posés sur la souris.

Un bon casque afin de minimiser le bruit ambiant

Stress, fatigue, maux de tête, perte d’attention…  Le bruit au travail a des effets directs sur la santé, le bien-être et la productivité des salariés constituants donc un frein à l’épanouissement professionnel. Il est donc capital de s’isoler au mieux des bruits extérieurs. Le volume sonore ne doit pas dépasser les 45 décibels. Or, sur les espaces partagés, il n’est pas rare d’atteindre 70 dB lorsque les collaborateurs sont en pleine activité. Les casques à réduction de bruit permettant de s’isoler des bruits ambiants qui pourraient stresser ou irriter le salarié.

N’oublions pas également qu’il est important de faire des pauses régulièrement dans la journée afin de se dégourdir les jambes et quitter les yeux de l’écran.

Toutes les solutions présentées ci-dessus permettent d’améliorer la qualité de vie au travail des salariés.

*Source Actineo

Découvrez ICI les équipements Logitech pour un poste de travail ergonomique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.