Les générations Z (1995-2010) et Alpha (2010 et suiv.) ont grandi avec l’omniprésence d’Internet et du numérique, qu’ils ont appris à manipuler dès leur très jeune âge, à la différence des générations précédentes.

Le secteur de l’éducation s’est lentement adapté, intégrant progressivement le numérique dans la pédagogie. Désormais, ce sont les outils eux-mêmes qui s’adaptent à ces nouveaux usages, pour optimiser l’efficacité de l’enseignement et de l’apprentissage.

Le numérique à l’école : une révolution du 21e siècle

Si les premiers essais pour intégrer le numérique dans l’éducation ont été lancés dès les années 70 en France, puis à nouveau durant les années 90, ce n’est réellement qu’au tournant du 21e siècle qu’il est entré dans les habitudes pédagogiques. L’arrivée d’Internet a permis de développer des solutions à destination des établissements scolaires, des professeurs, des parents et des élèves, à l’instar de la plateforme « Espace Numérique de Travail » (ENT), aujourd’hui présente dans presque tous les établissements.

L’accélération des technologies durant les années 2000 et 2010 a donné naissance à de nouveaux usages : documents et espaces de travail partagés, MOOCs (massive open online course) et, plus récemment avec le développement du très haut débit (THD), des cours en visioconférence. Tous initialement destinés aux étudiants en cycle supérieur, ils ont progressivement été intégrés à l’arsenal pédagogique à disposition des enseignants du secondaire et du primaire.

Alors que le monde du travail se dirige inéluctablement vers des organisations axées sur le télétravail (à 100% ou mêlant distanciel et présentiel), le monde de l’éducation devrait également de plus en plus utiliser les outils numériques pour l’enseignement.

Cette évolution répond à de nombreuses problématiques, parmi lesquelles la question de l’inclusivité et du handicap : le numérique permet de faciliter l’apprentissage par le biais de systèmes adaptés et, surtout, adaptables à tous les élèves.

Mais ce n’est pas tout : il apporte également de nouvelles manières d’enseigner comme d’apprendre. Le concept de ludification (intégration des éléments de jeu à un contexte initialement non ludique) a le vent en poupe dans de nombreux domaines car il permet de conserver l’attention de l’élève tout en l’incitant à se dépasser par le biais de récompenses. Si cette nouvelle méthode ne remplacera pas les leçons, exercices et devoirs les plus classiques, elle vient ajouter une dimension ludique à l’apprentissage idéal pour les plus jeunes comme pour les adultes.

L’apprentissage à l’école : une réalité numérique

Pour que l’intégration du numérique au service de l’éducation soit optimal, tous les acteurs doivent avoir des solutions adaptées.

Les élèves doivent pouvoir accéder aux outils numériques et aux visioconférences depuis chez eux de manière fiable et stable, avec leur ordinateur ou leur tablette, ce qui justifie la volonté du gouvernement de déployer le très haut débit sur l’ensemble du territoire français à l’horizon de 2022.

Mais du côté des enseignants, la problématique n’est pas tout-à-fait la même : ils doivent être en mesure de transmettre le savoir. Or, s’il est aujourd’hui simple de transmettre, via une webcam et un micro, voix et image, comment transmettre… le tableau blanc qui orne toutes les salles de classe et qui est un support dont ne peuvent pas se passer les professeurs.

Logitech a réfléchi à cette problématique et a développé Logitech Scribe, une caméra pour tableau blanc. Accrochée discrètement au-dessus du tableau, elle intègre une Intelligence Artificielle dédiée et fonctionne avec les principaux services de vidéoconférence tels que Microsoft Teams et Zoom. Elle permet donc de transmettre en réunion vidéo ce qui est inscrit sur le tableau blanc. L’IA intégrée est capable de faire « disparaître » la personne en train d’écrire, par un effet de transparence. Ainsi, Scribe offre à tous les élèves une vision parfaite du tableau et permet d’uniformiser l’accès aux informations.

Compatible avec le contrôleur Logitech Tap et les principaux outils de visioconférence, la caméra pour tableau Scribe permet de transformer tout tableau blanc simple en outil numérique. La solution Scribe est facile d’installation et d’utilisation. Il suffit d’appuyer sur un bouton situé à côté du tableau pour lancer la visioconférence. Les professeurs et les élèves n’ont désormais plus de manipulations compliquées à effectuer afin d’accéder au contenu du cours, et peuvent se concentrer pleinement sur l’apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.