Avec l’arrivée sur le marché du travail des nouvelles générations, le monde du travail a considérablement évolué et une transformation globale a eu lieu. On observe chez les nouvelles générations une véritable soif d’apprendre, et de développer davantage leurs compétences avec un besoin d’autonomie et de liberté grandissante, ce sont même les nouveaux critères pour accepter ou non un poste. Au-delà du salaire, elles prennent en compte les facteurs de qualité de vie au travail, avec des conditions idéales et de la flexibilité. Ces dernières peuvent être assez incongrues pour les anciennes générations qui malgré tout réussissent à s’adapter.

Flex office, télétravail, horaires libres, ambiance « startup », autant de nouvelles pratiques que de nouveaux employés. Les nouvelles générations, au coeur de la digitalisation, sont arrivées sur le marché professionnelle et ont bousculé la culture d’entreprise. En effet, le rapport au travail et au management diffère largement entre les deux générations, cela implique une nouvelle organisation au sein des entreprises qui ne pourront pas résister longtemps au changement. De nos jours, les jeunes actifs n’ont qu’une frontière très fine entre leur vie professionnelle et personnelle, et une réelle appétence pour le travail en mode projet. 

Le flex-office ou la possibilité de collaborer avec de tierces personnes

Depuis quelques années, le flex office a le vent en poupe car il offre une liberté totale aux salariés dans le choix de leur espace de travail qu’ils considèrent comme le plus adapté à leurs tâches : un bureau libre dans l’entreprise, une salle de réunion, un coin de table dans un open-space, un café, ou chez eux. Même si certains restent réticents et sont favorables au fait de rester à leurs bureaux, le bureau mobile possède de nombreux avantages :

Une plus grande créativité et productivité : n’ayant pas de bureau fixe, chacun peut s’installer où il veut, selon la mission à réaliser, et la créativité est alors mise à profit. Il est ainsi possible d’échanger avec d’autres personnes mais aussi d’être stimulé par de nouvelles ambiances. N’étant pas attitré à un poste, le salarié peut s’organiser comme il le souhaite suivant le besoin ou non de concentration. 

Un remède à la routine : les nouvelles générations n’aiment pas la routine et ont besoin d’un changement constant, le flex office leur offre plus de liberté et d’autonomie. En changeant d’espace assez régulièrement, on découvre de nouvelles personnes, de nouvelles ambiances. Les coworkings sont aussi favorables à la découverte de nouveaux horizons et de futurs collaborateurs. Les générations Y et  Z raffolent échanger leurs idées avec d’autres.

Le télétravail, une solution sans stress : de nombreux employés de bureau sont stressés par les horaires de travail et par le temps de transport. Il faut savoir qu’en moyenne un parisien passe 92 minutes* par jour et qu’il arrive bien souvent plus stressé au bureau qu’en étant en télétravail. Outre les transports, les open-spaces rendent la concentration plus compliquée et génèrent une fatigue considérable chez les salariés. En étant à la maison, bon nombre d’entre eux adaptent ces heures de travail et/ou se sentent plus efficace car moins dérangés par des bruits ambiants du bureau.

Des horaires libres, des salariés à l’heure : opter pour des horaires de travail flexible permet aux employés d’adapter leur planning à leur vie personnelle. Comme mentionné précédemment, les nouvelles générations n’ont qu’une frontière fine entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Il est donc capital pour eux d’avoir des plages de travail assez libre. De plus, le fait d’opter pour ce mode de fonctionnement rend le salarié plus responsable et il est donc moins susceptible d’arriver très en retard ou bien de quitter plus tôt. Etant responsabilisé, l’employé se sent impliqué dans l’entreprise et une relation de confiance se crée entre les deux parties.

Une bonne culture d’entreprise offrira donc des salariés plus motivés et plus impliqués.

Pour aller plus loin, cliquez ici pour lire l’ebook Logitech sur les 5 tendances sur les lieux de travail en 2020 et au-delà.

*Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) d’Ile-de-France – 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.